Facebook à quoi s’attendre en 2020

Ah Facebook! La dernière (ou les dernières) année a été pas mal rock’n’roll pour cette plateforme. Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, elle reste quand même très populaire et permet de rejoindre aisément son public.

Bon, il est certain que l’algorithme est un peu moins le fun avec nous côté organique, mais il est encore possible d’y tirer son épingle de cette façon. Bref, garde toujours en tête qu’il faut entretenir la communauté déjà présente que d’avoir pour simple objectif de la faire grossir.

Voici donc quelques tendances qu’on devrait observer en 2020 sur Facebook.

Ce n’est plus la taille qui compte

Fut un temps où la taille était ULTRA importante sur Facebook. Ce n’est plus le cas. Avec tous les écrans disponibles, il est difficile de se contraindre à un seul format d’images ou vidéo. Puis, il est capital de penser au mode de consommation des utilisateurs. La plupart des gens consomment leur contenu via leur cellulaire. On est pas mal loin de la grosseur d’un écran d’ordinateur.

Considérant tout ça il te faut garder en tête ceci lorsque tu crées ton contenu :

  • Plein écran : adapté aux mobiles et au format story
  • Éphémère : avec une durée de vie limitée qui rend l’utilisateur plus concerné
  • Authentique : du contenu brut qui crée une vraie connexion
  • Amusant : de l’humour pour renforcer le côté humain
  • Interactif : engager (sondages, emojis, etc.) pour créer des liens

Le privé prend de la place

En fait, selon les gens de l’industrie, le côté public et le côté privé pour les entreprises s’entremêleront. Il est donc important de garder en tête que pour rejoindre votre communauté, il vous faudra être présent publiquement (publications, réponses), mais aussi de façon privée. Il te sera donc primordial d’être accessible en privé. Réponds aux messages, fais des suivis.

Bref, n’hésite pas à engager la conversation avec tes abonnés lorsqu’ils te parlent autant en public qu’en privé. N’oublie pas non plus d’activer tes réponses automatiques ou encore de regarder pour un chatbot (seulement si c’est pertinent). Je pense d’ailleurs à Wholesome culture qui a bien compris le principe, mais qui, je trouve, est un peu invasive parfois. En passant, faire un lien entre votre panier sur votre site web et le messenger Facebook (via chatbot) peut être une excellente idée.

Les groupes continueront d’exploser

Dans les dernières années, on a vu les groupes Facebook prendre plus de place. En théorie, le tout devrait continuer en augmentant. Facebook tente de faire en sorte que les interactions soient le plus important sur la plateforme. Bref, pour y arriver, l’entreprise tente de faire en sorte que les groupes deviennent le point central de la plateforme. Ce n’est rien de nouveau à proprement parler, mais ça risque de prendre encore plus d’importance en 2020.

Il semblerait que Facebook donnerait un petit push de plus aux pages d’entreprises avec groupe. Les groupes permettraient d’entretenir la communauté de la page et vice versa. Encore une fois, c’est une tendance qui prendra du gallon, mais il ne faut pas croire non plus qu’une page sans groupe ne pourra pas vivre sur la plateforme. C’est faux. Il ne faut pas que le groupe devienne un fardeau et qu’il ne soit pas pertinent. C’est un pensez-y bien.

La réalité virtuelle

Ça fait un bail qu’on en parle et ça deviendra une «réalité» en 2020. Bon, cet aspect a encore du chemin à faire, mais Facebook pousse grandement pour que la réalité virtuelle fasse partie prenante de sa plateforme, surtout au niveau de la publicité. Il semblerait, toujours selon la plateforme, que le public demanderait une telle chose. Vrai que la réalité virtuelle est de plus en plus présente dans notre quotidien, mais je ne sais pas à quel point les gens veulent de ça dans leurs réseaux sociaux. Ce sera quelque chose à observer de près. Ça et l’Intelligence Artificielle.

Les coûts augmenteront

Bien que je me concentre sur le contenu plutôt que la publicité (même si je sais comment en faire, je déteste ça et préfère référer pour les campagnes ciblées), je ne peux pas ne pas parler de cette tendance. Comme mentionné, la portée organique de Facebook est en déclin. On ne sait pas si elle continuera à baisser encore, mais une chose est certaine, il coûtera encore plus cher en 2020 pour une publicité. C’est donc dire que le coût par clic sera plus élevé. Pourquoi? Tout simplement pour une question d’offre et de demande. Le nombre d’annonceurs augmente, mais pas nécessairement le nombre d’utilisateurs, surtout aux États-Unis et au Canada. On peut aussi compter la France qui en a perdu dernièrement.

Ah, et compte sur Facebook pour amener d’autres changements à sa plateforme au cours de la prochaine année. Résultat, les tendances pourraient donc changer.

Tu ne veux rien manquer de La Rouquine? Abonne-toi à l’infolettre.

Infolettre

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.