Témoignage : Qui suis-je? Je suis Jeff Drouin

Puisque ma psy m’a suggéré de combiner mon talent et ma passion pour l’écriture, il m’était impossible de m’incliner face à cette demande. Bien assis sur son fauteuil à m’écouter dialoguer avec mon rythme de gars passionné, elle me lance tout bonnement : pourquoi n’écrirais-tu pas un texte lorsque tu vis un sentiment ou que tu vis une période anxieuse élevée. Parfois, ma tête vire folle pour des niaiseries. VRAIMENT. Vous allez me dire que c’est enfantin, mais parfois, je me questionne pendant des nuits à savoir si j’suis un gars de hockey ou de baseball.

C’est cave, hein? Je me soucis trop de ce que les gens pensent de moi. Ces gens, ils disent quoi en me voyant? Vont-ils croire que j’suis un gars de hockey ou un gars de baseball? J’dois porter une attention aux pensées des autres à mon égard. J’dois plaire à tout ce beau monde. Il ne faudrait pas que je ne froisse personne parce que je ne m’en remettrai pas. Mais au fond là, les gens n’en ont rien à cirer de moi. Ou plutôt, moi, je n’ai juste à être moi, Jeff Drouin.

Moi, en 2019 à l’aube de mes 38 ans et exactement où je dois être. – Photo : Alexandra Philibert

C’est qui ça, moi? Cette question m’a été lancée par ma psy, justement! Si je ne suis pas un gars de hockey ou de baseball, j’suis qui aux yeux des autres individus qui me scrutent à la loupe? Aucune espèce d’idée! Par contre, j’peux certifier sans l’ombre d’un doute que je demeure un leader, un gars tourné vers l’aspect humain, un gars drôle et authentique, généreux de mon temps avec les autres et qui prônent l’attitude tournée vers le positif. Par exemple, lorsque mes parents débarquent chez moi, ils lancent une remarque du genre : c’est petit votre maison! M’man, demande moi donc si j’suis heureux à la place… j’dis ça de même.

Reculons quelques années en arrière…

Si je me base sur ça, je réponds du tac au tac à ma question de départ : je reste un gars de hockey. Oui, j’aimais le baseball, jouer à Ken Griffey Junior et jouer avec mes chums pour le fun, mais je n’ai jamais joué réellement dans une ligue organisée, sauf lors de mes années « tee-ball ». Ma mère m’a d’ailleurs acheté une casquette des Blue Jays en 1992, à la suite de leur premier championnat (Série mondiale). C’était ça mon baseball à l’époque. Un sport que j’ai arrêté de contempler au début des années 2000. Depuis ce temps, jusqu’en 2015, je le suivais du coin de l’œil seulement.

Dans le cas du hockey, c’est une autre histoire.  Je baigne dans ce sport depuis toujours. Une multitude de souvenirs sont attachés directement à ce sport. En fait, tout tournait autour du hockey lors de ma jeunesse. Je jouais et j’tais pas pire pantoute. L’été, on jouait en rollerblade. Je collectionnais des cartes (que j’ai encore et que je collectionne toujours). L’un de mes amis et moi, on jouait à cacher le nom des joueurs sur les cartes pour les deviner. Je portais des casquettes. Je jouais à Blade of Steel et ensuite tous les jeux NHL ont suivi. Ma chambre était tapissée de posters de joueurs en provenance du magazine « Lundi ».

Lors d’un repêchage de ligue simulée en 2011 – Photo : Jeff Drouin

Plus tard, à l’âge adulte, j’ai lancé une ligue simulée qui a duré 15 ans. J’ai créé des pools annuels et « à vie ». J’ai même, avec un ami, ouvert une ligue de garage qui roule encore aujourd’hui. J’étais capitaine de mon équipe sociale, donc c’est moi qui m’occupais de club. J’ai eu la chance de rencontrer mon mentor, chez l’Ami Honda, et grâce à lui, j’ai vécu plein de trucs en lien avec le hockey. Pierre est un homme de hockey, avec les Huskies de Rouyn-Noranda à l’époque, et aujourd’hui, il est le directeur général de l’Armada de Blainville-Boisbriand… Il m’a permis de rencontrer une tonne de personnes dans ce domaine, tout en me permettant d’assister à la Coupe Memorial de 2012 à Shawinigan.

Pierre Cloutier (mon mentor) et moi avec un cadeau pour ma fille à venir en 2009. – Photo : Jeff Drouin

En 2007, j’me suis mis à écrire sur des forums, ensuite pour certains petits sites ici et là sur le hockey… mais en 2009, j’ai eu un coup de foudre pour le blogue DansLesCoulisses.com, qui venait de voir le jour. Je disais à mes collègues de l’époque : un jour, je vais écrire sur ce site à temps plein. C’est arrivé en 2011. Aujourd’hui, ça fait huit ans que j’suis un membre de ce site, dont cinq ans à temps plein. J’suis le rédacteur en chef et le bras droit de Max Truman, le fondateur. Ensemble et avec notre équipe, on a monté un empire.

Avec Max Truman, mon grand ami et fondateur de DLC. – Photo : Obox

Aujourd’hui, c’est mon métier. J’suis un blogueur accompli et reconnu, qui fait de la radio partout au Québec et qui s’amuse comme un fou avec cette passion. Les gens reconnaissent Jeff Drouin, le gars de hockey de DLC, et ça, ça me touche.

Revenons en 2015…

En 2015, je me suis ramassé au Rogers Centre et l’amour pour la balle a refait surface. De 2015 à 2016, me suis trempé dans ce sport pour me remettre pleinement à jour et tout maîtriser. En 2016, avec ma Rouquine (Alexandra Philibert), on lançait Passion MLB, qui est devenu la référence en la matière au Québec aujourd’hui. Le site roule depuis trois ans et pendant ces trois années, les radios du Québec se sont mises à me contacter, j’ai rencontré tous les gens de baseball du Québec, j’ai développé une amitié solide avec Derek Aucoin. En 2016, le coaching est aussi entré dans ma vie et j’y ai fait ma marque avec des enseignements uniques. Bref, aux yeux de plusieurs, j’suis un gars de baseball grâce à cette montée fulgurante dans ce secteur.

Lors de la fête du Baseball à jaser avec Jacques Doucet et Derek Aucoin. – Photo : Samuel Beaudoin

Le hockey était toujours là, mais moins présent. Parfois, je me permettais même de le juger. Dernièrement, il me manquait beaucoup. Il me manquait même de façon éléphantesque, donc, sans me poser de questions, j’suis revenu vers lui. Celui que j’aime depuis toujours. Celui qui m’a permis de passer à travers deux séparations. Celui qui m’a permis de me définir comme personne. Celui qui me soutire des émotions hors du commun. Oui, le hockey, c’est une grande partie de ma vie. Le baseball est de retour depuis 2015, mais le hockey définira toujours qui je suis.

En résumé, que je sois un homme de hockey ou de baseball à vos yeux,  je reste quand même Jeff Drouin. C’est important que vous le sachiez.

En 2014 dans mon club social. Capitaine un jour, Capitaine toujours. Je suis là où je dois être avec toutes mes passions. – Photo : Jeff Drouin

1 réflexion sur “Témoignage : Qui suis-je? Je suis Jeff Drouin”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page

Soyez les premiers informés

Inscrivez-vous à mon infolettre!

Inscrivez-vous à mon infolettre!

Please wait...

Merci!