Escargot

Ralentir pour mieux repartir

Ça vous arrive des fois d’avoir cette impression que tout va trop vite? Que tout se passe à vitesse supérieure autour de vous et que vous n’avez même pas le temps de placer un mot ou de prendre une respiration? Moi oui.

Ça m’arrive de temps à autres et il n’y a aucun mal à ça. T’as juste envie de peser sur stop. Le temps de reprendre ton souffle, d’accumuler quelques heures de sommeil et de repartir de plus belle.L

2018 a été toute une année de mon côté. J’ai fait mes valises vers l’Abitibi-Témiscamingue, débuté un nouvel emploi en communications tout en gérant une entreprise médiatique (Passion MLB) pour finalement me lancer à mon compte avec La Rouquine Communications. Êtes-vous aussi essoufflée que moi?

Disons que 2018 a été une grosse année d’adaptation à une nouvelle ville, une nouvelle réalité familiale à temps plein (je suis belle-maman) et ma vie de travailleuse autonome. Une adaptation très positive qui me conforte dans tous mes choix. Des choix que je referais demain matin, mais qui ont brassé pas mal de monde autour de moi.

Photo : Arnel Hasanovic

La fin de l’année n’a pas été de tout repos. Un véritable ras-de-marée d’opportunités professionnelles, de deadlines et de manque de sommeil. Je n’échangerais ça pour rien au monde, parce que j’ai largement appris au travers de tout ça et je suis choyée de pouvoir vivre de ma plume grâce à vos projets. Cette confiance est inestimable. Jamais dans mes rêves les plus fous je n’aurais imaginé un départ aussi fulgurant pour mon entreprise. Jamais.

Par contre, je suis arrivée un peu épuisée aux fêtes. Ce n’est pas totalement lié au travail, c’est aussi me coucher tard à répétition au lieu d’aller dormir, faire moins d’exercice, etc. Vous voyez le genre. En même temps, ça arrive à tout le monde d’être épuisé, et c’est ben correct comme ça. Mais surtout important de le réaliser.

Alors, j’ai pris le temps de ralentir, de passer du temps avec les gens que j’aime. J’ai RALENTI la cadence dans ce monde au rythme effréné. J’ai osé. Je n’ai travaillé que quelques heures ici et là. Et vous savez quoi? Ça m’a fait le plus grand bien. Ça me permet de débuter l’année avec un mindset clair. Celui de prendre du temps pour moi, parce qu’honnêtement, il est plus facile de s’oublier en tant que travailleur autonome que salarié. Croyez-moi.

J’ai ralenti afin de mieux repartir. Un moment d’écoute, de bien-être et de réflexion qui me permet d’entreprendre l’année 2019 avec des objectifs et des visions bien arrêtées de ce que je désire.

Photo : Sharon McCutcheon

Pour 2019, je vous souhaite du doux. J’espère que vous vous écouterez et que vous vous permettrez de ralentir de temps à autres. Que ce soit une journée ou un week-end. Faites-le. La vaisselle ou le linge peut bien attendre. Votre santé mentale ou physique… pas vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.