Les 3 règles pour une publication Facebook réussie

On pense parfois à tort que gérer une page Facebook est facile. Que dès que nous sommes un utilisateur de cette plateforme, nous savons tout faire et que nous n’avons pas besoin de professionnel pour nous aider. C’est la première erreur. Bien que tout un chacun ait une compréhension différente de Facebook, cette plateforme qui semble sans «danger» est bien plus complexe qu’elle ne semble l’être.

Une entreprise présente sur Facebook a une raison spécifique d’y être. Il faut toujours se questionner le but de notre présence. Est-ce de vendre plus de produits? Mettre de l’avant nos services? Rassembler une communauté? Bref, plusieurs options et rien n’empêche d’en avoir plusieurs à la fois.

Sauf que pour appuyer la décision d’être sur Facebook, il faut avoir une communauté engagée afin d’atteindre nos objectifs. Des commentaires, des likes et des partages, c’est bien, mais pour que cela arrive sans trop mettre de sous, il faut s’assurer que ce que nous y véhiculons soit en lien avec l’entreprise, mais aussi rejoignent nos abonnés.

1 – Le message

Photo : Lukas Blazek

Il faut être clair et concis, mais surtout humain. Est-ce préférable d’offrir une publication courte? Oui, non seulement parce que les gens ont le scrolling facile, mais parce que si celle-ci se situe en bas de 250 caractères elle sera engageante à 60% de plus, selon une étude de Jeff Bulla. Toutefois, outre la longueur, le plus important est l’essentiel du message. Privilégier la communication d’un seul message pour ainsi aller droit au but et rejoindre votre public de façon plus efficace. Sans oublier de créer une interaction avec les abonnés, ils doivent se sentir interpellés. Il vous faut donc un call-to-action. (Par exemple : Regardez cette vidéo, cliquez sur le lien, dites-nous ce que vous en pensez, etc.)

2 – L’attrait

Photo : Tom Holmes

Facebook mettra toujours plus de l’avant un contenu muni d’un vidéo ou d’une photo. Bien sûr il est important que ce dit contenu ait un lien (peu importe lequel) avec le message véhiculé. Cela stimulera l’algorithme et vous donnera une occasion de rejoindre encore plus de gens. Sauf que mettre une vidéo ou une photo, ça passe aussi par la qualité. Si vous n’avez pas ce talent, n’hésitez pas à déléguer ce côté. N’oubliez pas non plus les Emoji. Ces derniers donnent un goût différent à vos publications et permettent d’y mettre de la vie. Attention à ne pas en abuser toutefois.

3 – Le français

Photo : Annie Spratt

On néglige parfois l’important d’un français impeccable sur les réseaux sociaux. Une coquille, ça existe, mais s’il y a 3 fautes en 3 mots, vous perdez un nombre élevé d’abonnés. En fait, non seulement vous risquez de perdre des abonnés, mais vous perdez aussi en crédibilité et ça, ça peut faire très mal au long terme.

Bonus

À ne pas négliger la géolocalisation de vos publications pour cibler les gens à qui vous parlez. Ainsi que l’heure à laquelle vous publiez. Il y a plus de chance que votre contenu soit vu tôt le matin, le midi ou le soir. TOUTEFOIS, et ça c’est l’expérience qui parle, il n’y a pas une page de pareil. Fiez-vous aux statistiques de votre page, c’est là que la réponse se trouve et parfois, il n’y a pas une statistique qui peut avoir le dessus sur votre feeling.

Pas toujours facile de faire une publication Facebook, n’est-ce pas? Si vous avez besoin d’aide de ce côté, un petit coup de pouce pour atteindre le nombre de publications que vous désirez mensuellement avec un calendrier de contenu, du contenu visuel ou encore déléguer ceux-ci, n’hésitez pas à me contacter!

2 réflexions sur “Les 3 règles pour une publication Facebook réussie”

  1. Tout à fait juste. Facebook outil puissant mais mal utilisé et peu exploité pour son énorme potentiel. Mais le web regorge plein de spécialistes qui n’ont pas fait leur preuve. Comment repérer de bons formateurs qui ont eu des succès et qui peuvent former avec un bon matériel pédagogique qui assurera aux apprentis une façon de faire performante et gagnante!

    1. Facebook est souvent vu comme un outil facile à gérer et utiliser. Ce n’est pas tout à fait fau mais ça finit par faire pas mal pizza. C’est vrai aussi qu’il y a plusieurs faux spécialistes. Il faut savoir bien choisir. Ça me donne une idée de texte. Je vais réfléchir là-dessus. Merci beaucoup de me lire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.