J’adore Rome : se faire plaisir

Après New York et Paris, Catherine Lambert s’attaque à Rome. On sort de la jungle new-yorkaise et de la folie parisienne pour plonger tête première dans le coeur du domaine de la mode. Une des passions de l’héroïne et de l’auteure. On sent que cette dernière s’est fait plaisir.

Résumé : 

Quand l’escouade de choc de Dior se retrouve mêlée à une histoire de bas contrefaits, la mafia de la mode n’a qu’à bien se tenir.

Catherine Lambert n’a pas un moment de répit. Alors que la jeune avocate croyait se rendre dans la capitale italienne pour un week-end en amoureux, elle se retrouve plutôt mêlée à une nouvelle affaire de contrefaçon qu’elle devra dénouer pour le compte de Dior avec l’aide de son indéfectible allié, Rikash : entrepreneurs sans vergogne, pasta succulentes, ateliers clandestins et bellâtres louches seront au rendez-vous !
Heureusement qu’elle peut compter sur ses lunettes porte-bonheur – et un certain architecte au charme ravageur – pour la protéger…

Photo : La Rouquine

Même si c’est un excellent livre et une belle façon de conclure cette aventure, c’est probablement celui que j’ai le moins apprécié. Ne vous méprenez pas, j’ai aimé ma lecture, ce n’est simplement pas mon préféré de la trilogie. Le côté «histoire» de la mode cassait le rythme pour moi, je trouvais ça un peu ronflant. En même temps, c’est peut-être simplement parce que je ne tripe pas sur la mode à proprement dit.

Cela dit, l’intrigue est très bien ficelée et est digne d’un film d’Hollywood pour les péripéties. Je ne sais pas si dans la réalité c’est quelque chose qui pourrait se passer, mais ça donne lieu à plusieurs scènes rigolotes dont je ne me passerais pas. Parce que disons-le nous, je doute fortement que le juridique aille jusqu’où Catherine Lambert va habituellement. Antoine a aussi un rôle très secondaire ici et ça m’a fait du bien pour me réconcilier avec la personne. Je suis bien contente aussi d’avoir eu une plus grande dose de Rikash.

Le seul bémol que je donnerais à ce livre, c’est que j’aurais aimé en savoir plus sur Julietta.

Alors voilà, cette série se termine à merveille avec ce troisième tome. Je recommande cette lecture fortement. Il y a aussi un hors-série J’adore les fêtes que je vous invite à vous procurer au besoin.

  • Titre : J’adore Rome
  • Genre : Littérature québécoise, Chick-lit
  • Auteur(e) : Isabelle Laflèche
  • Éditions : Québec Amérique
  • Publication : Mai 2016
  • Prix : 26,95$ papier | 13,99$ numérique

Merci à Isabelle Laflèche pour ce livre

Infolettre

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.