5 avantages et désavantages de voyager seule

L’an passé quand j’ai annoncé aux gens mon voyage solitaire, j’ai eu droit à plusieurs réactions. Certains étaient fiers et soulignaient mon courage (ben voyons) et d’autres s’inquiétaient grandement. T’sais, une fille, ça ne voyage pas seule (Grr, come on guys).  Un an et des poussières plus tard, l’expérience derrière moi, j’ai découvert qu’il y avait certains avantages à le faire et certains désavantages.  Les voici.

Nashville 2016 Photo : Alexandra Philibert

Avantages :

1 – Libre de faire ce que tu veux quand tu veux

Libertéééé! Ce qui est le fun avec le fait de voyager seule, c’est que tu ne dois rendre de compte à personne. Tu fais ce que tu veux, quand tu veux. T’as envie d’essayer un resto? Go. Ce soir, tu prends ça plutôt relaxe ? Pas de problème. Tu es maître de ton horaire.

 2 – Découverte de soi

On n’a jamais fini d’apprendre sur soi. Je crois que le fait de voyager seule et de sortir de sa zone de confort nous permet de découvrir des pans de notre personnalité qu’on ne connaissait pas. Ou encore de simplement redécouvrir des côtés que nous avions oubliés pour des raisons obscures.

 3 – Repousser ses limites

Être seule, c’est devoir repousser ses propres limites et de passer au-dessus de ses peurs. J’avais peur de prendre l’avion. Je l’ai fait. J’avais peur de m’ennuyer un peu, ce ne fut pas le cas. J’ai fait confiance en la vie, en moi et appris à connaître des gens et endroits merveilleux. Repousser ses limites, ça ne veut pas dire nécessairement courir un km de plus, parfois, c’est simplement de prendre notre courage à deux mains et d’aller à tel endroit ou encore se faire tatouer à l’étranger.

Deux travailleurs sympathiques qui voulaient absolument que je les prenne en photo à Nashville. Photo : Alexandra Philibert

 4 – Plus facile parfois d’échanger avec les gens

Quand on voyage seule, on n’est pas dans un cocon. Nous n’avons pas l’approche facile de « je voyage avec mes amis et je n’ai qu’à leur parler à eux ». Nous sommes plus ouverts à entamer des conversations avec les inconnus (qui nous inspirent confiance). Cela donne vie à de belles rencontres et parfois de belles amitiés.

 5 – Ton propre itinéraire

Ça, c’est vraiment le plus fun. Tu n’as qu’à considérer qu’une seule opinion. Tu ne prends pas les décisions pour deux, trois ou quatre. Tu les prends seulement pour toi. Tu es maître de ton (destin) horaire. Ça rejoint un peu le point 1 de la liberté, tu peux vivre le voyage à ta façon.

Désavantages :

 1 – Coûte plus cher

Tu es la seule personne à assumer les frais de ce périple. Tout ce qui engendre des coûts : nourriture, hôtel, transports et achats tombent dans ta cour. Alors, il te faudra faire des choix judicieux selon tes envies et ton budget. Ce qui est bien toutefois, c’est qu’il y a des choses que tu peux payer en amont si le voyage est prévu longtemps avant la date fatidique.

Hyatt Nashville aiport est l’hôtel que j’avais choisi. Photo : Alexandra Philibert

 2 – Personne ne peut t’aider si tu es malade

Être malade en voyage, ça craint. Si tu voyages seule… et bien, il faudra que tu te gères toi-même. C’est toujours bien d’avoir sa mère à portée de main, une amie bienveillante ou sa tendre moitié, mais ici ce n’est pas le cas. Tu dois te débrouiller seul.

 3 – Les gens te questionnent énormément

Je ne compte plus le nombre de questions que les gens m’ont posées. L’incompréhension dans leurs yeux était totale lorsque je leur disais que je voyageais seule. À un certain moment, ça devient un peu redondant et agaçant comme s’il était impossible qu’une fille puisse voyager seule.

 4 – Anxiété plus élevée

Il est normal je crois que l’anxiété soit un peu plus présente dans une telle situation. Tu entres dans un endroit inconnu, en dehors de tes repères et des gens louches, il y en a partout. Je n’avais pas peur, mais j’étais plus alerte qu’à l’habitude et je double-checkais souvent mes trucs.

5 – Le partage des souvenirs

En fait, c’est bien d’avoir ses propres souvenirs, mais y a un côté un peu plate de ne pas pouvoir les partager avec quelqu’un, de ne pas avoir d’inside. Dans 10 ans, je ne pourrais pas dire à une amie « hey, tu te rappelles quand…» Il n’y a que moi qui se rappellera pour toujours tous les détails de ce voyage (ce qui n’est pas plus mal non plus).

Une boutique de bottes à Nashville. Photo : Alexandra Philibert

Grâce à ça et malgré tout ça, je n’échangerais cette expérience pour rien au monde. Je ne suis peut-être plus dans la même situation que j’étais l’an dernier, mais je serais prête à répéter l’expérience sans problème.

Et vous, qu’aimez-vous ou que détestez-vous dans le fait de voyager en solitaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.