Florida Georgia Line charme le Québec

On dit souvent que les meilleures soirées sont celles que l’on n’attendait pas et le 5 mai dernier, c’était vrai. Je n’étais pas censée assister au spectacle de Florida Georgia Line (FGL), le boy band du country, au Centre Bell. Mais dans un drôle de coup du destin, j’y étais.

La petite histoire

Mon copain et moi nous sommes payés le trip d’aller au Boots & Hearts (un des plus grands festivals country du Canada) en août prochain, incluant une virée à Toronto pour voir les Blue Jays en juillet, on a du se restreindre un peu monétairement et faire le choix déchirant de ne pas aller assister au show de FGL. Mais revirement de situation, j’ai eu un beau cadeau de la vie quelques jours auparavant grâce à une amie à moi (Un gros MERCI). Elle m’a offert une paire de billets pour ledit spectacle. HALLELUJAH !

En deux trois mouvements, j’annonce le tout au copain, qui s’arrange pour la garde de ses deux poulettes avec son ex et sa sœur (merci à vous deux), et nous voilà avec une soirée semi-improvisée à voir pour la 1re fois ensemble Florida Georgia Line, un spectacle country point – son amour pour ce genre musical est tout récent. Nous n’avons pas été déçu avec cette performance de feu.

Parce qu’on y croyait toujours pas!

La première partie

On s’attendait à une première partie incluant seulement Chris Lane et Dustin Lynch, mais on a eu droit à une petite surprise avec Morgan Wallen, participant à la 6e saison de The Voice.  Il a lancé son EP The way I talk en 2016. Une petite découverte sympa.

Un peu de country pop

Après Morgan Wallen, c’est Chris Lane qui a pris d’assaut la scène avec sa musique à saveur un peu plus pop. En fait, Chris Lane, si tu enlèves les 3-4 accords country ou de banjo, ses chansons sont à 100% pop. Est-ce mauvais pour autant ? Non pas du tout. Il a enchaîné les succès de sa jeune carrière comme For her, Let me love you, Who it’s gonna be et bien sûr Fix, le single qui l’a fait connaître. Un bon 30 minutes de party qui a mit la table pour le reste de la soirée.

Dustin Lynch la bête de scène

Si c’est la première fois que mon copain voyait Dustin sur une scène, pour ma part, il s’agissait de la 4e fois – je l’ai vu à 2 reprises à Nashville lors du CMA Fest, ainsi qu’en première partie de Luke Bryan à Montréal en 2016.

À chaque fois, son énergie sur scène me jette par terre. Il aime ce qu’il fait et ça paraît. Il n’a pas hésité à visiter tous les côtés de la scène a offert ses anciens succès ainsi que ses plus récents et a gâté la foule avec une toute nouvelle chanson pas encore enregistrée qui figurera sur son prochain album et laissez-moi vous dire que ça sera un super album si la tendance se maintient. Ce dernier se rapproche beaucoup plus du country traditionnel que du Bro-country de FGL. Une performance de feu tout juste avant l’acte principal que tous attendaient. Surtout le copain qui avait l’air d’un enfant de cinq ans à mes côtés.

Florida Georgia Line

Le boys band du country, je dois l’avouer, donne tout un show. À Nashville, sur la grande scène du Nissan Stadium, ça peut être difficile à bien juger avec seulement cinq chansons, mais sur une grosse scène – contrairement aux Dixie Chicks – à trois branches tel un arbre (lien avec leur plus récent album Dig your roots) et un répertoire bien dosé, wow.

Tyler et Brian savent comment mettre le party dans une place. Ils ont débuté le tout avec This is how we roll en descendant du toit (sur des plateformes de projecteurs). Entre eux et leur band, il y avait quelques flammes et la chaleur était palpable jusqu’où l’on était assis. Après les flammes, des arbres gonflables qui sont apparus un peu plus tard.

Quelle vue! Merci à AD. Crédit : La Rouquine

À un certain moment dans le show, pour s’assurer que ceux plus loin aient un accès plus privilégié, le duo est allé sur une petite scène plus intime pour chanter H.O.L.Y. ainsi que God, your mama, and me, May we all et Smooth. C’est aussi lors de ces balades que le groupe sonne le plus country.

Sans oublié un heureux et rythmé mashup offert vers la fin du show avec des titres des Backstreets boys, Papa Roach et Def Leppard pour ne nommer que ceux-ci.

C’était une soirée parfaite de A à Z. Si jamais vous vous questionnez sur l’attrait envers Florida Georgia Line, je vous invite à assister à ne serait-ce qu’un de leur spectacle. Vous n’aurez plus de questions.

Des soirées improvisée comme ça, amenez-en mille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.